Espèce
autochtone

Vous avez vu
un écureuil ?

Dites-le nous !

L'aide du public est précieuse !
Vos observations permettent de mieux les connaitre, donc de mieux protéger et gérer les populations.

Systématique, origine et répartition de l'écureuil roux

Nom commun : Écureuil roux d'Europe
Ordre : Rongeurs
Famille : Sciuridés
Genre : Sciurus Linnaeus, 1758
Espèce : S. vulgaris Linnaeus, 1758

Origine

Fossile de l'ancêtre commun des écureuils.L’ancêtre commun des écureuils aurait vécu durant l’Éocène (-56 à -34 millions d’années), époque marquée par l’apparition des premiers mammifères.

Protosciurus sp., le plus ancien mammifère connu de la famille des Sciuridés, est apparu au début de l’Oligocène (-34 à -29 MA), et le genre Sciurus, il y a environ 20 MA.

En 1758, le naturaliste suédois Carl von Linné a classé l’Écureuil roux (Sciurus vulgaris) dans l’ordre des Rongeurs, la famille des Sciuridés et le genre Sciurus, nom provenant du grec ancien « skíouros » signifiant « dont la queue fait de l’ombre ».

Répartition

Carte de répartition de l'écureuil roux.L’Écureuil roux serait présent en Europe depuis 3 MA « seulement ». Il occupe de vastes étendues, de l’Europe à la Sibérie orientale, ainsi que le nord-est de la Chine, la péninsule coréenne, les îles Sakhaline (Russie) et Hokkaido (Japon) à l’ouest. En Europe, l’espèce est très répandue. Elle est toutefois absente de la Sicile, de la Sardaigne, du sud-ouest de l’Espagne et du Portugal, d’Islande, localement de Grèce, et d’Angleterre (éliminé par l’Écureuil gris).

Carte de répartition de l'écureuil roux en France 2005-2011En France, elle occupe l’ensemble du territoire à l’exception de la Corse, des îles méditerranéennes et des îles atlantiques (sauf l’île d’Oléron et l’île aux Moines), jusqu’à 2000 m d’altitude dans les Pyrénées-Orientales et dans les Alpes.

Sous-espèces

Sur l’ensemble de son aire de répartition, plus de 40 sous-espèces ont été décrites sur la base des caractéristiques morphologiques et du pelage des individus. Des études génétiques récentes portant sur l’Eurasie tendent à montrer toutefois une grande homogénéité des populations, seuls deux groupes étant réellement distincts en Europe, S.v. meridionalis en Italie du sud, et les autres populations européennes.

Dans notre pays, cette homogénéité sur le plan génétique a été récemment confirmée (Dozières et al., 2012), l’Écureuil roux appartenant à la sous-espèce S.v. fuscoater.