Les Sciuridés en Europe

Les écureuils sont des mammifères appartenant à l’ordre des Rongeurs et à la famille des Sciuridés. En Europe, 12 espèces sont présentes dont 6 autochtones et 6 introduites.

Les espèces de sciuridés autochtones

Marmotte des Alpes - SciuridéEn France, deux espèces de Sciuridés natifs sont rencontrées, l’Écureuil roux (Sciurus vulgaris) et la Marmotte des Alpes (Marmota marmota). La marmotte, présente dans les Alpes, a été introduite à partir de 1948 dans les Pyrénées et au cours des années 1980 dans le Massif Central, notamment en Ardèche et dans le Cantal. Les populations semblent être stables dans les Alpes, où l’espèce est localement chassée.

Deux autres espèces de Sciuridés sont localisées en Europe, le Polatouche de Sibérie, ou Écureuil volant (Pteromys volans), et le Souslik d’Europe ou Spermophile d’Europe (Spermophilus citellus).

L’Écureuil volant, espèce qui peut se déplacer d’arbre en arbre en planant, occupe la Finlande, une partie de l’Estonie et le nord de la Russie (en Europe). Ses effectifs paraissent en diminution, notamment dans le nord de l’Europe.

Le Souslik d’Europe, Sciuridé vivant en colonie, est présent en République Tchèque, Bulgarie, Hongrie, Slovaquie et Serbie. L’espèce, éteinte d’Allemagne et de Croatie, est actuellement en déclin et considérée comme « vulnérable » par l’IUCN.

Enfin signalons la présence de deux autres espèces autochtones, en limite d’aire de répartition en Europe, le Souslik tacheté (Spermophilus suslicus) et l’Écureuil de Perse, ou du Caucase (Sciurus anomalus).

Les espèces d'écureuils introduits

Six espèces d’écureuils ont été introduites en Europe :

  • écureuil de corée ou tamia de sibérieL’Écureuil de Corée, ou Tamia de Sibérie (Tamias sibiricus), originaire du nord et de l’est de l’Asie : présence de 22 populations établies depuis au moins une décennie, dont 11 en France (voir les pages consacrées à cette espèce).
  • Le Tamia strié (Tamias striatus) : présence d’une population en Allemagne. Ce rongeur, actuellement interdit de vente en France (mais autorisé en Belgique, en Italie…), est d’origine nord-américaine ; c’est l’espèce « sœur » du Tamia de Sibérie. La biologie et l’écologie de ces deux espèces sont très proches.
  • L’Écureuil gris (Sciurus carolinensis), originaire d’Amérique du Nord : présence en Angleterre, au Pays de Galles, en Irlande, en Irlande du Nord et en Italie (voir les pages consacrées à cette espèce). Cette espèce est encore absente en France.
  • L’Écureuil de Pallas ou Écureuil à ventre rouge  (Callosciurus erythraeus), originaire de l’Asie de l’est : présence de deux populations en France, une aux Pays-Bas, en Belgique et en Italie (voir les pages consacrées à cette espèce).
  • L’Écureuil de Finlayson (Callosciurus finlaysonii), originaire de la région indochinoise : présence de deux populations en Italie.
  • L’Écureuil de Barbarie (Atlantoxerus getulus), originaire d’Afrique du nord et introduit en 1965 (un couple) dans l’île Fuerteventura (Iles Canaries, Espagne) ; l’espèce est bien représentée sur l’ensemble de cette île.

A notre connaissance, il n’existe pas d’autres espèces de Sciuridés introduites en Europe. Si vous apercevez un Sciuridé qui ne vous est pas familier, informez-nous de votre observation.

L’importation dans l’Union européenne de l'Ecureuil de Pallas (C. erythraeus), de l'Ecureuil gris d'Amérique (S. carolinensis) et de l'Ecureuil fauve ou Ecureuil-renard (S. niger), est interdite depuis 2013. Par ailleurs, le Règlement (UE) N° 1143/2014 caractérise les espèces exotiques envahissantes (EEE), leurs impacts, ainsi que les règles de gestion et de prévention devant être appliquées par les Etats. Le 13 juillet 2016, le Règlement d'exécution (UE) 2016/1141 précise la liste des espèces considérées comme préoccupantes au niveau européen, et vis à vis desquelles les Etats devront prendre des mesures de prévention d'introduction et de gestion des populations établies sur leur territoire. Fond partie de cette liste : T. sibiricus, C. erythraeus, S. carolinensis et S. niger. Des arrêtés d'exécution sont actuellement en cours d'élaboration pour le territoire français.

Funambule à cinq raie claires - Funambulus pennantiiSur le territoire français, signalons également la présence en Guadeloupe d’une espèce d’écureuil originaire d’Asie (Inde, Bungladesh, sud du Népal…), le Funambule à cinq raies claires (Funambulus pennantii). Son introduction remonte à 1968, date à laquelle deux individus provenant d’une animalerie d’Orlando (Floride) ont été lâchés sur l’îlet Feuille, un îlot situé dans le Petit Cul-de-Sac Marin de la Guadeloupe. Dans les années 1970, des individus ont été lâchés également dans une colline résidentielle de la commune des Abymes située dans l’agglomération de Pointe-à-Pitre ; ils occupent une surface encore limitée au sud de la Grande-Terre.

En savoir plus sur le Funambule

 

Cartes de répartition des Sciuridés

Sources :

  • Localisation des populations d’écureuils exotiques installées en Europe (d’après Mitchell-Jones et al, 1999, modifié J.-L. Chapuis, 2012) ;
  • The IUCN Red List of Threatened Species (versions 2011.1 et 2011.2) : aire d’origine.